Fil d'actualités

un nouvel article sur Webzine !

Nouvel article sur RYTHMES CROISES WEBZINE …

Serge BULOT – Petit Monde, Vaste Monde (Autoproduction)

En juin 2016, je m’étais déjà enthousiasmé à propos de Serge BULOT et de son Musique pour Babel, et j’écrivais : “Tout ce que j’ai lu concernant Serge BULOT traduit mal le plaisir et l’intérêt que j’ai eu à écouter et réécouter son album Musique pour Babel. On s’extasie, et on a raison, à propos de sa phénoménale collection de 150 instruments venant des quatre coins du monde. On s’émerveille aussi, et on a encore raison, qu’il puisse interpréter à la volée des mélodies aussi facilement avec une mâchoire de lama qu’avec un piano à doigts. Dit comme ça, tout ceci ressemble quelque peu à un numéro de cirque spectaculaire et fascinant. Sauf que l’essentiel n’est pas là. Serge BULOT est avant tout un fabuleux compositeur.”

Avec Musique pour Babel, Serge BULOT traduisait en mélodies fabuleuses son espoir d’une langue universelle qui s’appellerait musique et qui ferait que les hommes soient à nouveaux frères. Toujours à la recherche d’une grande et belle harmonie entre les peuples, Serge BULOT part en quête de la musique de ces peuples, justement. Et pour un voyage, c’est un sacré périple ! Quelque chose comme une odyssée sacrée en vérité. Et cela donne Petit Monde, Vaste Monde.

Quelques titres montrent l’ampleur de cette grande vadrouille musicale, Made in Beyrouth, Gamelan, Peul, j’en passe. Cela vous fait rêver ? Et vous n’avez même pas encore écouté les mélodies aussi superbes que finement ouvragées qui vont avec ! De son nouvel opus, Serge BULOT écrit lui-même : “Le titre s’est imposé tout naturellement, comme une évidence. L’infinie diversité des « instruments du monde » renvoyant à la complicité infinie qui naît de leurs rencontres mélodiques ou rythmiques ! Souhaitant travailler avec une large palette sonore, et plus que jamais « multi-instrumentiste », j’ai réuni une cinquantaine d’instruments de mon Exposition Concert et alterné compositions et orchestrations avec des plages plus épurées, des espaces et des paysages sonores…”

Et il ajoute : “En ces temps où le repli sur soi tente d’uniformiser nos vies, j’ai inventé des métissages où l’Afrique rencontre l’Asie et l’Amérique du Sud, les « instruments premiers » les instruments actuels, l’écriture l’improvisation, pour créer une musicalité de rencontres à priori improbables…”

Vous l’avez compris, si vous êtes en quête de la musique du monde, de la vraie jouée sur les vrais instruments de cette musique, avec Petit Monde, Vaste Monde, vous êtes très clairement à la bonne adresse. Bravo, bravo et encore bravo !

Frédéric Gerchambeau

 

Serge Bulot

« Instruments Nomades » Création 2018

les 18 19 20 Juillet   Musée des Beaux Arts de La Rochelle

De l’Afrique de l’Ouest jusqu’aux plaines de Mongolie les traditions nomades offrent de nombreux points communs en terme de modes de modes de vie et de cultures. Le programme est basé sur la présentation et le jeu des instruments de musique pratiqués par ces peuples

Peuls, Touaregs, Bédouins, Kurdes, Kirghizes, Kazakhs Mongols, 

 qui tous pratiquent le nomadisme.Le spectacle musical sera construit sur ce cheminement géographique et offrira aux publics la découverte de ces multiples sonorités.

Instruments

Flûte Peule, Arc musical ,Kora-limba, Bendir,Garabab,gembri

Oud,darbouka,Ney, Kemenché, Duduk,Dâf,Dombra,guimbarde

Bols chantants

www.sergebulot.fr

2019… Les 20 ans de l’exposition concert …

L’année prochaine -2019 – mon Exposition Concert d’Instruments du Monde aura 20 ans …

Bel âge ! Je me souviens encore de l’enthousiasme créatif des premiers temps, lorsque je cherchais à faire vivre ce projet apparemment si simple lorsqu’il est énoncé :

Créer un «  musée vivant d’instruments du monde en exposition itinérante et jouer pour tous les publics ».

 Devenir le Musicien de l’exposition concert c’était assumer de multiples fonctions :Voyageur, chercheur pour collecter les instruments, artiste et pédagogue pour transmettre leurs musiques …savoir jouer chaque instrument en mode traditionnel ou style plus actuel, connaître son histoire, pouvoir la relier aux autres instruments ,pouvoir proposer un voyage musical de l’Afrique à Amérique du Sud, de l’Asie au Moyen Orient, de l’Europe Médiévale aux instruments des origines ou contemporains …

Et bien sûr toujours travailler la musique, les techniques instrumentales, la scénographie de l’exposition, inventer des programmes adaptés aux différents publics ,aux lieux d’accueil ,aux évènements de programmation …

 J’ai dès le début relié ce projet à mes choix de multi instrumentiste : Priorité à la diversité, à la musique vivante, tous les instruments exposés le sont avant tout pour être joués…Eviter l’approche folklorique anecdotique… et pour cela créer des programmes musicaux basés sur les origines et les filiations existants entre ces instruments de différentes périodes et cultures …

La scénographie de l’exposition proposée aux publics a toujours illustré mon orientation : Classement des instruments sur trois zones > Vents, Cordes, Percussions, chaque zone proposant un parcours riche de diversités et de formes depuis leurs origines.

Tout au long de ces années s’il est bien une question récurrente qui m’été posée  c’est

« Comment faites vous pour jouer de tous ces instruments … ? »

Depuis longtemps je voulais y répondre en créant un coffret de Cds avec mes enregistrements, compilant certaines musiques des sept albums produits depuis 2001 et ajouter des pièces nouvelles .

Le projet est en cours …son titre >   Serge Bulot joue TOUS les instruments de l’expo-concert Il y aura 6 cds, la répartition des musiques se fera en suivant la scénographie de l’exposition concert  > 2 cds pour les Instruments à vent, > 2 cds pour les Cordes,> 1 cd pour les Percussions/objets sonores …et un pour une sélection de mes compositions.

A suivre …

Mars 2018

 

 

L’Exposition Concert vue par Xavier Valinducq -Journaliste-

SergeBulot ExpositionConcert

Par Xavier Valinducq

La clef du sol

On prête de nombreux mérites à la musique, elle rassemble les personnes autour d’une danse, de chants, elle adoucie les mœurs. Mais un aspect auquel on ne pense pas automatiquement est que l’histoire de ces instruments est intimement liée à celle de l’Homme. C’est cette évidence que met en avant Serge Bulot dans son concept

d’ Exposition Concert.
Mélomane depuis ses 19 ans, voilà vingt ans que Serge Bulot a commencé une collection d’instruments des cinq continents avec une idée directrice : montrer que les hommes qui les pratiquent, aussi éloignés soient-ils géographiquement les uns des autres, sont liés par une histoire commune, c’est la lutherie au service de l’anthropologie. Aujourd’hui à 60 ans il possède près de 500 types différents, qu’ils soient à vent, à corde ou à percussion. C’est d’ailleurs par ces trois familles et par
ordre chronologique de leur création qu’ils sont exposés sur des tables en U derrière la petite scène où il se produit. Le principe est que chaque visiteur puisse venir les contempler avant que résonnent les premières notes, d’où l’exposition concert.
L’idée de leur redonner leur sens premier lui est venu suite à une visite d’un musée où les instruments étaient exposés et prenaient la poussière, situation cauchemardesque pour ce musicien. De plus il est un baroudeur de la planète pour y pratiquer son métier, à chaque escale il aime s’intéresser aux sons locaux, et quand il a l’occasion il ramène de quoi les reproduire chez lui. Il a surtout très vite compris qu’il tenait là une façon d’expliquer que les frontières entre les hommes n’existent pas quand on parle de sons portés par les ondes.
Pour bien saisir il suffit de voir un banjo, un des symboles américains, à côté de son cousin africain. Énormément de similitudes entre eux, témoignage de l’époque où des milliers d’hommes furent enlevés à leur terre pour devenir esclaves au nouveau-monde.

Il y a aussi ces mystères comme l’étrange ressemblance entre deux instruments à cordes, l’un de Bolivie et l’autre du Maroc, tous deux de chaque côté de l’Atlantique utilisant une carapace de tortue comme caisse de résonance. Cette exposition nous parle des échanges entre humains, des simples migrations aux plus tragiques invasions et guerres, la musique a toujours accompagné les flux en s’invitant dans les bagages et baluchons avant de se sédentariser à nouveau.
L’exposition est agrémentée de reproduction de gravures, preuves historiques qui remontent jusque 25 000 ans avec une fresque préhistorique montrant l’utilisation d’un arc musical, ancêtre d’une longue lignée.
Le Musicien Voyageur nous parle aussi du beau, la beauté des sons et la beauté des formes. Où qu’il passe avec son exposition concert, les questions fusent et logiquement se ressemblent, ainsi lors d’une résidence à Lille Moulin l’artiste a exploité une récurrente, à savoir : « vous les pratiquez tous ? »
Ce qui lui a inspiré un spectacle.

Le concert après l’exposition est une récompense, un ultime cadeau d’un amoureux qui sait utiliser ce patrimoine pour montrer qu’il n’est pas obsolète et peut encore enchanter comme lors de sa création il y a des siècles voire plus.
Aujourd’hui les valises de Serge Bulot sont posées à Aulnoy, mais sans nul doute

il reprendra ses voyages desquels il a ramené ces trésors, il repartira en Californie ou à Pékin chercher le chaînon manquant pour parfaire son histoire de l’homme, comme une mélodie inachevée.

Exposition Concert au Centre Culturel LES NYMPHEAS Aulnoy les Valenciennes
Février 2015

Musique pour Babel …

Serge BULOT – Musique pour Babel

www.rythmes-croises.org/serge-bulot-musique-pour-babel/ Frédéric Gerchambeau

Serge BULOT – Musique pour Babel (Autoproduction)

June 15, 2016

Tout ce que j’ai lu concernant Serge BULOT traduit mal le plaisir et l’intérêt que j’ai eu à écouter et réécouter son album Musique pour Babel. On s’extasie, et on a raison, à propos de sa phénoménale collection de 150 instruments venant des quatre coins du monde. On s’émerveille aussi, et on a encore raison, qu’il puisse interpréter à la volée des mélodies aussi facilement avec une mâchoire de lama qu’avec un piano à doigts. Dit comme ça, tout ceci ressemble quelque peu à un numéro de cirque spectaculaire et fascinant. Sauf que l’essentiel n’est pas là.

Serge BULOT est avant tout un fabuleux compositeur.

D’accord, lui-même insiste sur le fait qu’il joue de tous les instruments qu’il nomme sur la pochette de son album. Cela rappelle Mike OLDFIELD et son

fantastique Tubular Bells. Mais qu’aurait été le succès de Tubular Bells si ses mélodies n’avaient été exceptionnelles ? Il en va de même, et ô combien, pour le Musique pour Babel de Serge BULOT. Peu importe le nombre d’instruments joués, c’est avant tout les compositions qui retiennent l’attention par leurs énormes qualités, réellement.

Alors oui, évidemment, un titre comme Râgâ sans ses instruments indiens ne serait pas la splendeur qu’il est sur cet album. Mais c’est quand même la composition, de très haute volée, qui fait que ce titre est fabuleux. Comme tout le reste de l’album d’ailleurs. D’autant que cet opus est conçu comme un seul et unique voyage musical. Et quel voyage musical, c’est juste hallucinant ! Mais le mieux est d’écouter, de se laisser porter par cet incroyable album aux milles facettes. Bravo, bravo et encore bravo !

 

Frédéric Gerchambeau

Du 5 au 11 NOVEMBRE

Je serai en résidence avec mon Expo-Concert à la Salle des Fêtes de ST LAURENT d’AGNY.

Semaine de programmation au cours de laquelle j’accueillerai publics scolaires et adultes pour des concerts et spectacles .

Concert de clôture le vendredi 10 à 20 h.

(info pour les enseignants : j’animerai dans le cadre de cette résidence une Conférence Pédagogique organisée par l’E.N « Instruments du Monde à l’école »)

Pour tout renseignement : 04 78 48 75 30 Mairie de St Laurent (69 440)

Petit Monde Vaste Monde

 

Mon nouvel album « Petit Monde Vaste monde » sortira à l’automne

Serge Bulot « Petit Monde, Vaste Monde »…
Le titre s’est imposé tout naturellement, comme une évidence.
L’infinie diversité des « instruments du monde » renvoyant à la complicité infinie qui naît de leurs rencontres mélodiques ou rythmiques !
Souhaitant travailler avec une large palette sonore, et plus que jamais « multi instrumentiste » j’ai réuni une cinquantaine d’instruments de mon Exposition Concert alterné compositions et orchestrations avec des plages plus épurées, des espaces et des paysages sonores …
Un nouvel album est la marque que l’on pose dans le temps sur son chemin
de musicien ,un témoignage de sa pratique instrumentale, de son envie artistique
du moment. En ces temps où le repli sur soi tente d’uniformiser nos vies
j’ai inventé des métissages où l’Afrique rencontre l’Asie et l’Amérique du Sud,
les « instruments premiers » les instruments actuels, l’écriture l’improvisation …
pour créer une musicalité de rencontres à priori improbables …

Petit Monde, Vaste Monde

« temps concentré » fixé sur un support par la magie du travail en studio pour s’offrir au partage de l’écoute…Toutes les plages de mon album sont mes compositions.
La Musique se nourrit de la Musique … à réinventer, toujours !

Résidence du 18 au 25 juin 2017
« Instruments des Origines, origine des Instruments » dans le cadre du Musée et de l’Université ST Joseph de BEYROUTH -LIBAN

 

MA PROCHAINE RESIDENCE AURA LIEU à ORGNAC l’AVEN – CITE DE LA PREHISTOIRE- du 17 au 21 MAI 2017

dans le cadre de LA NUIT des MUSEES